Retour au bureau, Comment se préparer ?



Ça y est! À mesure que l’été approche, les mesures sanitaires s’allègent au Canada.

Qui dit allègement des mesures sanitaires dit retour au bureau. Vous avez peut-être hâte alors que d’autres, au contraire, redoutent ce moment. En effet, d’après une étude menée par l’entreprise Léger, 52% des personnes interrogées se sentent anxieuses à l’idée d’un retour à la normale.

Dans cet article, nous allons voir comment se préparer au mieux à un retour au bureau et ce, que vous soyez employeurs ou salariés.

L’objectif ? Satisfaire tout le monde !

Cela peut paraître impossible lorsque l’on considère que nous avons tous des besoins différents. La solution ? L’adaptabilité et le focus sur l’humain.


Pour les entreprises...

Du point de vue des entreprises, pour les cas où la présence physique est essentielle, elle (l’adaptabilité ?) devra être axée sur les employés, leur santé et sécurité, la productivité et le travail.



Il faut tenir compte d’une série de facteurs lorsqu’on pense au retour en personne, par exemple :

- La nécessité d’une présence physique,

- Les moyens de transport que les employés utilisent

- Le statut familial

- Le type de travail

- Les préférences personnelles

Avant de penser à retourner au poste de travail, nous devons penser à ceux qui ont vraiment besoin de retourner au travail à leur poste de travail.

Toujours d’après la même étude menée par l’entreprise Léger il s’avère qu’en mai 2021, 82 % des personnes interrogées ayant travaillé à la maison, jugent leur expérience positive. Dans le cas où ces personnes jugent leur productivité accrue en télétravail, et si leur type de travail le permet, il n’est peut-être pas nécessaire d’obliger un retour dans les bureaux à raison de 2/3 jours par semaine, mais au contraire de laisser le choix à cette personne.

Bien entendu, si vous observez une baisse de performance et dans ce cas là uniquement, il sera légitime d’imposer un retour au bureau.

Conclusion ? Adoptez une politique flexible. Une étude de Microsoft a révélé que « le travail flexible est là pour rester » et que les employeurs qui veulent garder des employés talentueux devraient accepter le concept de travail hybride même après la crise sanitaire actuelle.

Pour les salariés...


Maintenant, du point de vue des salariés.

Pour vous préparer au retour au bureau, voici quelques approches pour minimiser le stress et vous adapter le plus rapidement possible.

1) Surveillez votre anxiété.

Trouvez quelqu’un à qui en parler. Si ce n’est pas votre patron, essayez quelqu’un des RH, ou envisagez d’investir dans un coach ou un thérapeute. Garder en tête que c’est normal de ne pas se sentir 100 % ok. Vous pourriez ressentir une pression de donner l’impression que tout va bien, mais au contraire résistez. Toutes les émotions sont légitimes. Ce n’est que lorsque vous possédez vos peurs que vous pouvez éviter qu’elles vous possèdent. La maîtrise émotionnelle commence par la conscience de soi.

Dernier point, propagez des émotions positives et soyez quelqu’un que les autres veulent revoir ! Tout comme la peur est contagieuse, il en va de même de l’optimisme, de la joie, de la gratitude, de l’humour et du courage. Prenez donc la décision consciente d’être une source de positivité dans votre équipe.

2) Faites preuve de souplesse et soyez patient.


Nous sommes actuellement dans une phase de transition comportant beaucoup de conditions changeantes. Il est donc naturel que les protocoles de votre entreprise soient amenés à changer. Avec tant de nouvelles informations chaque jour, les entreprises essaient de s’adapter. Gérez vos attentes avec patience et souplesse afin que chaque fois que quelque chose change, vous ne deveniez pas irrité ou nerveux. Au contraire, c’est un signe positif lorsque les organisations sont ouvertes à l’apprentissage et à l’amélioration, même si elles doivent le faire au fur et à mesure.



Vous souhaitez plus de conseils business ? Abonnez-vous à notre infolettre:

https://www.coworking-rive-sud.org/